Commencer son potager

potager et poules

Les bienfaits du mini potager :

Concevoir son mini-potager, c’est bénéfique pour la santé mais aussi pour le moral : quel bonheur de faire pousser ses propres légumes !

Un potager pour être auto-suffisant, quelle satisfaction : légumes, plantes aromatiques, fruits et fleurs seront récoltés tout au long de l’année, au fil des saisons...

Des bienfaits économiques, thérapeuthiques et environnementaux

Votre potager offre aussi un moyen de manger sain : des produits frais, cultivés sans produits chimiques ni OGM le tout avec une empreinte carbone minime !

Tout en cultivant votre mini-potager, vous préservez l’environnement et la biodiversité en ramenant dans votre jardin des insectes “protecteurs”, des oiseaux et des petits animaux qui enrichiront votre terre et protègeront vos légumes de manière écologique.

Le mini-potager a des vertus pédagogiques car il vous enseigne ainsi qu’à toute la famille les composantes du jardinage : semer, planter, composter, préserver & enrichir le sol, reconnaître les légumes, les maladies, être attentif au déroulement des saisons.

En créant votre petit potager, vous découvrirez un écosystème fascinant se mettre en place : petits oiseaux, abeilles, coccinelles et papillons y trouveront rapidement le gîte et le couvert !

Que faut-il pour démarrer mon mini-potager ?

Tout d’abord, il faut un espace adéquat. Dans votre jardin, votre potager devra être exposé sud/ sud-ouest et abrité du vent. En effet - est-il nécessaire de le préciser - les légumes ont besoin de soleil pour bien pousser !

La surface moyenne d’un potager de jardin est de 100 m2. Cependant, vous pouvez commencer votre potager et avoir de bons rendements sur une surface plus réduite, entre 20 et 50 m2.

Pour s’assurer d’avoir des légumes de bonne qualité il est impératif de bien sélectionner vos semences. Farmili vous propose des semences potagères produites par des maraîchers passionnés. Elles ont été sélectionnées avec soin pour vous offrir des produits à haute valeur nutritive et gustative.

Concernant l’outillage et l’équipement pour le potager, privilégiez la simplicité ! Gants, pelle, râteau, arrosoir, transplantoir, griffe, serfouette… Travaillez avec vos mains, vous verrez, ça fait du bien de se reconnecter avec la terre nourricière ;-)

Surtout, commencer un mini-potager nécessite un peu de temps. Combien ? Difficile à dire, chez Farmili on ne compte pas notre temps au jardin, puisque c’est avant tout du plaisir ! Entre les tomates, le poulailler et le composteur, les fermiers Farmili consacrent en moyenne 20 à 30 minutes par jour au jardin. Si possible plus pendant les week-ends :-)

potager et tomates

Doit-on se rendre tous les jours au potager ?

En principe non bien-sûr. Mais c’est tellement tentant d’aller voir ses semis. C’est un peu comme regarder la couleur du ciel au réveil. Quand on a un potager, une fois qu’on a mis le nez en l’air, on a le réflexe d’observer la terre. Et si vous n’avez pas le temps, souvenez-vous des paroles d’un illustre jardinier :

“Si tu n’as pas 30 minutes à consacrer à ton jardin, prends une bonne heure”.

Vous verrez, ça marche ;-)

Quel budget dois-je prévoir pour la création d’un mini-potager ?

Autre atout du potager : c’est un loisir accessible ! En dehors du petit investissement que représente l’achat des jardinières, amendements, outillages et semences, pas de coût d’entretien particulier. Juste un peu de sueur quand il faudra préparer le terrain, mais tellement de satisfaction à la clé ;-)

Pour vous donner un ordre de budget : pour moins de 300 euros, vous pouvez vous aménager un potager 5 étoiles.

Autre point à ne pas oublier pour avoir une vision d’ensemble des “coûts” :  un ménage dépense environ 185 € / an de légume. Avec une surface potagère de 10 m2, on évalue l’économie à 95 € par an.

Ceci sans compter la réduction des déchets à l’aide du composteur et des poules que vous aurez installés non loin du potager ;-)

potager et salades

Quels sont les outils utiles pour réaliser mon mini-potager ?

Voici une liste des outils essentiels pour réaliser votre mini-potager :

La pelle : pour retourner la terre et mettre en terre des pieds de plantes en pots.

La bêche ou la griffe : pour aérer et dégrossir le sol après passage de la pelle.

Le râteau : il permettra d’enlever les cailloux et d’aplanir votre sol.

La serfouette : pour creuser les sillons et “mettre en rangs” vos semis.

Le transplantoir : il vous sera utile pour la mise en terre de vos plants.

L’arrosoir : on a rien trouvé de plus simple pour le petit potager !

Les gants : bien utiles pour protéger vos blanches mains de citadin et mettre vraiment les mains dans la terre sans crainte de se blesser.

Combien de temps puis-je conserver mes graines non utilisées ?

La durée de germination des semences varie en fonction de leur espèce. Certaines graines peuvent se conserver jusqu’à 4 ans mais généralement après 2 ans les capacités germinatives sont nettement affaiblies.

Vous pouvez retrouver à l’arrière de vos sachets une date indicative de péremption, à relativiser toutefois car beaucoup de graines pourront germer et donner de beaux légumes même après cette date.

Conserver vos graines à l’abri de la lumière et de l’humidité dans une boîte bien hermétique.