Introduction à l'élevage du lapin

Le lapin est sans aucun doute l’un des animaux domestiques les plus apprécié avec le chien et le chat. Facile à élever et particulièrement affectueux, le lapin procure beaucoup de joie et les enfants l’adorent.

L’origine du lapin est très lointaine. On estime que ses ancêtres ont peuplé la terre voilà plusieurs dizaines de millions d’années.

Depuis l’origine de l’espèce humaine,  le lapin sauvage a toujours fait partie de nos menus. Son cousin domestique est quant à lui beaucoup plus récent. On estime qu’il s’est répandu en Europe vers le Moyen Age.

Élevé pour sa viande essentiellement, le lapin est progressivement devenu un animal de compagnie et de nouvelles races de toutes tailles ont été créées. Comme pour la poule, il existe de très nombreuses races de lapins, toutes liées à la culture et à l’histoire de nos régions. 

Ne vous fiez donc pas aux animaleries qui proposent généralement des lapins nains de tous coloris issus de croisements, ils ne reflètent pas la diversité des races de lapins existantes.

Certes, les "petits" lapins que l'on trouve en jardinerie sont plus adaptés à la vie d'appartement, en comparaison avec leurs cousins de ferme, dont le poids peut facilement dépasser les 5 kilos !

Précisons toutefois qu'il existe aussi des lapins rustiques dans la catégorie naine et petite taille, nous allons ici vous les faire découvrir...

Les cousins du lapin

Ne pas confondre notre lapin domestique avec le lapin de garenne et le Lièvre !

Le lapin de Garenne : l’ancêtre du lapin domestique

C’est le lapin sauvage. De petite taille (environ 1,5 kg adulte), il arbore une robe gris/brun avec un ventre blanc. Bien que très affecté par la myxomatose, une maladie qui fit des ravages dans les années 50, le cheptel reste très abondant dans toute l’Europe. Il arrive même que sa présence à proximité des cultures soit jugée trop envahissante !

La fameuse expression "se reproduire comme des lapins" ne doit donc rien au hasard. Pensez qu’une lapine peut avoir chaque année 3 à 5 portées de 3 à 6 lapereaux chacune !

Assez rustique, le rongeur est donc très prolifique. Tout cela explique pourquoi il est encore aujourd’hui si répandu.

Le lapin de garenne vit dans des terriers qu’il creuse. On le trouve aussi bien en prairie que dans les forêts mais il  affectionne tout particulièrement les bosquets et les petits bois… à proximité des cultures !

Le Lièvre : le "grand" cousin du lapin

Pouvant faire jusqu’à 5 kg, le lièvre est beaucoup plus corpulent que le lapin de garenne.

Et contrairement à ce dernier, il ne vit pas en terrier. Adepte des grandes plaines céréalières dans lesquelles il peut s’élancer à vive allure, le Lièvre est facilement reconnaissable. Les oreilles bien dressées et la ligne svelte, c’est un véritable athlète !

Observez-le détaler et vous comprendrez mieux les paroles de Jean de la Fontaine, qui écrit de lui que prêt d’être atteint, « il s’éloigne des chiens, les renvoie aux Calendes, et leur fait arpenter les landes (…) ». Autrement dit, ne lancez pas votre chien à ses trousses, vous l’y perdrez !

Nous allons ici nous intéresser au lapin domestique, appelé couramment lapin de ferme ou lapin d’appartement, selon la taille et la race.

Attention : bien que facile à élever, le lapin n’en demeure pas moins un animal fragile qui requiert du calme et de l’attention.