Des poules en liberté dans un verger

Des poules en liberté dans un verger

Les poules, alliées du potager

Par une belle journée de juin j’ai découvert au détour d’une promenade un petit coin de paradis. C’était dans un village de Saône-et-Loire, au cœur d’une Bourgogne agricole encore préservée. On retrouve dans ces territoires perdus les odeurs et les paysages d’une époque où les saisons rythmaient la vie des gens.

Anesthésié par une semaine parisienne caniculaire submergée de stress, j’allais peu à peu sentir mes sens renaître… Nous marchions dans les rues calmes du village, sur une route goudronnée jonchée de nids de poules. Nulle ligne blanche pour délimiter la chaussée mais quelques bouses de vaches séchées ici et là, témoignant d’une proximité entre les bêtes et les humains.

À l’entrée du vieux lavoir les hirondelles se relayaient dans un balai frénétique, nullement perturbées par notre présence. Chaque année, cette grande voyageuse parcourt 10 000 kilomètres pour retrouver son petit village français. C’est ici, sur le plafond du vieux lavoir que l’infatigable travailleuse bâtit son nid avec la terre argileuse récoltée aux alentours.

Une terre que beaucoup travaillent encore à la main, sur de petites parcelles entretenues avec soin.

À la fin d’une allée de tilleuls, nous voici devant l’entrée d’une ferme avec à l’arrière un potager. Une dame âgée s’affaire dans la cour. « Bonjour madame, serait-il possible de visiter votre potager ? » demandais-je. « Bien sûr ! » me répond-elle avec son accent bourguignon qui enrobe les « r ».

Ici tout est beau, tout est paisible. La vie est partout. Dans la cour, quelques poules grattent le sol et piochent dans une écuelle en fonte le pain rassis distribué par la fermière. « Quand il fait chaud je trempe le pain, ça les hydrate bien » me confie-t-elle. Dans la grange une joyeuse colonie de moineaux gazouille à tue-tête. Sous l’escalier en pierre , 3 lapines élèvent leurs lapereaux dans un clapier. « Il y a du fauve de bourgogne et du papillon, des lapins rustiques ! ». Dans le potager à l’arrière de la cour, tomates, haricots, aubergines, salades et maïs poussent entremêlés, soutenus par une armature en bambous.

poules-compost-engrais-permaculture

La litière des poules : un engrais naturel utilisé en paillis

Le long du potager, le poulailler avec son parcours de promenade grillagé. De temps à autres la fermière lâche les poules entre les rangées de plantations, où ces gourmandes prélèvent limaces et petits nuisibles. « Le reste du temps je les laisse dans leur enclos pour éviter qu’elles ne grattent trop ». Non loin de là un tas de fumier où la litière usagée est stockée avec les déchets verts du jardin. Par un phénomène d’échauffement le fumier se transforme progressivement en compost, un précieux amendement qui sera ensuite utilisé pour les futures plantations.

poule-compost-recyclage-1

Les poules dans leur enclos grillagé. L’accès au potager doit être surveillé !

« J’utilise aussi la paille du poulailler en paillis pour mes légumes. L’été quand il fait chaud comme aujourd’hui, la paille conserve l’humidité sous les racines et comme ça j’économise l’eau. Et puis la fiente de poule est un très bon engrais, ça diffuse des nutriments pour mes plantes ». Du bon sens.

« La fiente de poule est un très bon engrais, ça diffuse des nutriments pour mes plantes »

En observant la vie dans les vieilles fermes, on réalise à quel point ce système circulaire est vertueux : très peu de ressources consommées, tout est recyclé et ce qu’on y produit est bon, tout simplement. Cerise sur le gâteau : tout cela nécessite peu d’espace. 100 mètres carrés tout au plus. Un rêve accessible pour quiconque possède un jardin.

A bon entendeur…

Ghislain Journé

Vous avez aimé cet article ? Épinglez le sur Pinterest 😉

poules-compostage-potager-permaculture

Farmili vous conseille

19 commentaires

  1. Superbe article ! Vue les photos, le jardin ainsi que le poulailler doivent être fantastiques ! Je lâche aussi mes poules dans le jardin mais pas longtemps, sinon, bonjour les dégâts !

  2. J’aimerai bien un poulailler… mais on s’absente pendant 3 semaines pour suivre une cure… comment on fait pour les poules ? C’est ce qui nous retient pour l’instant…

  3. Bonjour,
    J’ai huit poules (acheté chez farmili ) nous ne partons jamais en vacances , nous avons un terrain avec potager de 700 m2
    Elles sont heureuses nos poulettes.

  4. Bonjour.
    Superbe article et belles images! J’ai quatre poules qui me donnent pas mal d’oeufs.
    Je les laisse sortir du poulailler de temps en temps, elles se régalent des petites araignées, escargots, limaces
    et autres bestioles. Je ne gaspille plus mes restes d’aliments, pour leur plus grand plaisir!
    Avoir des volailles s’avère relaxant, économique et écologique.

  5. J’ai 3 poules et 1 coq, et tout ce petit monde fait partie de la race naine. C’est un bonheur de les voir s’ébattre dans l’herbe du jardin. Ils n’attendent que mon arrivée le matin, l’un pour lancer son cocotier et les filles pour acquérir à leur aise. Et en plus, j’ai la chance d’avoir des oeufs, plus petits, certes mais avec un jaune aussi gros. Je suis ravie de mon acquisition.

  6. bonsoir ce message a triolet

    Je suis nee a FERE CHAMPENOISEet mon MOn de Naissance TRIOLET es ce que l’on est de la meme famille//moi aussi j’ai 2 poules et 3 coqs des négres soie et ils sont en liberte dans mon jardin et une poule me donne des petits oeufs trés bons, Par contre j’aimerais vendre 1 coq et donner i autre avec si quelq’un est interresser me contacter merci LINE TRIOLET GARDAVOT

  7. J’ai 02 coqs, 09 jeunes poussins d’environs 60 jours et cinq poules de race naine dont quatre viennent d’éclore 27 poussins sur un total de 50 œufs couvés. La dernière couve 12 œufs depuis quatre jours. Lorsqu’elles viennent d’éclore, je les enferme pour environs deux semaines et après elles et leurs poussins sont libérés et se baladent pour la recherche des insectes et autres. De temps en temps je leur donne de la provende et du riz. Je me rassure que leurs abreuvoirs contiennent toujours de l’eau propre. Le weekend j’adore rester en leur compagnie. Récemment il y a la variole qui a tué 05 jeunes poussins. Bien que je suis à la phase d’expérimentation, je voudrais progressivement améliorer cet élevage dans le but de produire de la viande et des œufs bio. Ma seule difficulté est comment protéger cette volaille contre les différentes maladies ??

  8. Bonjour
    J’ai le bonheur de posséder à la campagne une ancienne ferme datant de la révolution toute rénovée, et bien sur mes 2 poulaillers, 1 pour mes 3 petites poules d’ornements et l’autre les poules plus grosses avec 1 coq avec chacun leur enclos. Dans la journée je les fait sortir, elles mangent de l’herbe et toutes sortent de petites bêtes. Le plus grand plaisir de mes petites poules d’ornements, lorsqu’elles me voit avec une bêche retourner le compost c’est pleins de verres de terres leurs régalent, dès qu’elles me voit elles accourrent vers moi, j’ai autant de plaisir à les voir faire. J’ai de bon oeufs frais tous les jours j’en donne à ma famille.
    Je ne pourrais pas me passer de mes poules, nous partons en vacances un aml vient leur donner du grain tous les jours.
    La campagne c’est un vrai plaisir et à 5 minutes d’une grande ville de 60000 habitants.

  9. J’ai 4 poules Hollandaises, 2 blanches avec huppes noires et 2 noires avec huppes blanches. J ‘ai 110 m2 de terrain mais elles sont en liberté. Elles entrent dans leur enclos et poulailler comme elles le veulent. Elles me connaissent bien et sont adorables et en plus elles pondent

  10. Bonjour
    Nous avons 8 pondeuses rousses et 8 pondeuses noires avec un coq magnifique.
    Quel plaisir de ramasser une dizaine tous les jours
    Terminé les déchets
    Que du bonheeeeeeuuuuuur

  11. J’ai 4 poules rousses. Je ne pensais pas mettre la paille dans mon potager. Merci du renseignement.

  12. J’avais 2 poules adorables et apprivoisées elles me suivaient partout : 1) Albertine: le renard a du l’emporter, en plein, jour car je ne l’ai pas retrouvée. 2) Polette: je l’ai retrouvée morte, toute bleue, dans le poulailler, je ne sais pas ce qui c’est passé. Je vais en acheter 2 autres, dés qu’il fait moins froid la nuit. J’habite à 600 mètre.
    Pour les protéger du renard un fil électrique autour du poulailler la nuit, existe t il d’autre moyens ?

  13. Les poules et le potager, c’est top. En hiver, mes poules ont accès libre au potager vu qu’il n’y a plus de plantations. Du coup, elles grattent la terre chaque jour. Résultat, aucune mauvaise herbe ne s’installe. C’est top, merci mes poulettes ?

  14. Bonjour super acticle. Moi j’ai 4poules et 2 d’ornement. Elles pondent inlassablement. J’avais un coq et 5 autres poules mais un renard est passé par la et il les a tous tués… J’ai pas repris de coq car le chant gênait une de mes voisines… Du coup pour éviter un nouveau désastre j’enferme tout le monde dans le poulailler des la nuit et j’ouvre le matin au petit jour. Toute la journée mes poules profitent du jardin et quand il fait chaud elles profitent de l’ombre du noisetier près de la rivière. J’adore mes poules c’est une vrai compagnie quand je suis dans le jardin

  15. Bonjour super acticle. Moi j’ai 4poules et 2 d’ornement. Elles pondent inlassablement. Toute la journée mes poules profitent du jardin et quand il fait chaud elles profitent de l’ombre du noisetier près de la rivière. J’adore mes poules c’est une vrai compagnie quand je suis dans le jardin

  16. Bonjour super article, Je suis spécialisé dans la production des poulets de chair et pondeuses au sol.
    L’article permet l’aviculture familiale à petite échelle.

  17. merci pour tous vos commentaires; je démare un poulailler mais je crois que j’ai cimmi une erreur: l’enclos mesure environ 150mé, j’ai 5 poules pondeuses adultes plus 3plus jeunes; dernièrement j’ai achete 12poussins agés de 3 jours; je les ai mis à l’interieur de ma maison ; ils ont aujourd’hui 10jours et vont trés bien ;eux se sont des cou-pelés ,je les destine pour la viande; j’ai une toute petite retraite et espère vendre des oeufs et des poulets qu’en pensez vous? j’ai fais également un petit potager, puis- les lacher sans avoir de dégats merci pour vos conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *