La coccinelle raffole des pucerons, ce qui en fait une précieuse alliée du jardinier.

« Je gobe les pucerons comme des macarons » Christelle, la Coccinelle.

Vos rosiers et fruitiers sont envahis par les pucerons ? Envoyez un bataillon de coccinelles ! Une seule d’entre elles peut en consommer plus de 100 par jour. On appelle ça le biocontrôle : venir à bout des nuisibles sans produits chimiques. Sur les petites surfaces comme les balcons et les jardinets, cela fonctionne très bien.

Autant dire que l’approche du printemps est une période excitante pour ces insectes auxiliaires du jardin qui s’activent en toute discrétion.

Mais au fait… où dorment les coccinelles ?

Cet hôtel à insectes compartimenté accueille une large diversité d’espèces auxiliaires.

À l’hôtel pardi ! Mais pas n’importe lequel. Ces dames sont exigeantes. Elles aiment se réfugier dans les bois secs, bien à l’abri des intempéries. Pour cela rien de tel qu’un abri à insectes construit dans les règles de l’art. Celui-ci par exemple. Ses différents compartiments permettent à toute sortes d’insectes d’y trouver refuge. Esthétique, il pourra être positionné non loin d’une jachère fleurie. À vous le plaisir de l’observation ! Peu à peu, ce palace de campagne va se peupler d’amis du jardin : coccinelles, abeilles solitaires, petits papillons, syrphes, gendarmes et pince-oreilles notamment.

Quant aux oiseaux du jardin, ils viendront de temps à autre y déloger un pensionnaire pour nourrir leurs petits. Vous allez ainsi recréer un petit écosystème interdépendant.

Pour protéger la mini-faune du jardin et créer un petit espace à la fois sauvage et décoratif, vous n’avez pas besoin de beaucoup d’espace. Un rebord de fenêtre peu suffire. Aménagez une mini-prairie mellifère – composée de fleurs sauvages riches en nectar et en pollen – dans une jardinière en géotextile posée ou suspendue. Versez un terreau spécial plantation et semez directement à la volée les graines de fleurs. Celles-ci monteront à fleurs en quelques semaines et attireront rapidement les butineurs et autres petits papillons.

À proximité immédiate de la mini-prairie fleurie disposez votre hôtel à insectes, posé sur le sol ou accroché au mur. Si possible bien en vue, afin que vous puissiez profiter du spectacle ! Et si l’espace le permet installez un nichoir à oiseaux ! Ce n’est plus un balcon que vous aurez, mais un tableau plein de vie et de couleurs, digne d’une toile impressionniste…

Découvrez notre sélection de prairies mellifères à semer dans votre jardin ou vos jardinières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *